Un sentier si battu

Consigne de l’atelier d’écriture dans le cadre de Saint-Gilles, ville des mots… définir un mot d’origine étrangère et francisé… Autriche mon amour ! Ou mère de mes vices ? Monsieur, ou mon seigneur sans doute si l’on se prévaut d’étymologie. Puisqu’auto-proclamé psychiatre, vous vous prévalez de tout. De maîtriser nos âmes jusqu’à nos orifices qui plaisent tant à […]

Lire la suite Un sentier si battu

Écume

Atelier d’écriture d’octobre et novembre, une consigne de Camille Lysière et un texte que je lui avais promis sur les Kami.  Les pensées d’un mobilier urbain, l’altérité homme/femme, les pensées d’un être vivant non humain…

Lire la suite Écume

Crime Scene (part 3)

Le froid. Les sièges durs. L’être aussi. Autant que l’acier qui entoure ses poignets. Juste une articulation au centre, pas de chaîne. Le mouvement entravé, relié aux pieds. Marcher à quatre pattes debout. Ils l’ont réveillé à quatre heure ce matin là. Ils le referont encore plusieurs fois. Les nuits sur le matelas dégueulant sa […]

Lire la suite Crime Scene (part 3)

to pierce all extremes of my sex.

de vieilles phrases de 1996, retrouvées sur un collage malsain de mes 20 ans, époque où j’étais pleine d’intérêts mortifères et initiatiques; mutation, piercing, scarification, tatouage, sm, automutilation. C’est très fortement inspiré par l’album Outside de David Bowie, l’album The Downward Spiral de Nine Inch Nails et le film Crash de David Cronenberg, je ne […]

Lire la suite to pierce all extremes of my sex.